le blog

Retour à la liste des articles

Guitare : maîtrisez-vous le « palm mute » ?

Etouffer ses cordes pour jouer de la guitare, quelle drôle d’idée ? Pourtant, cette technique
a un nom : le « palm mute ». Utilisée dans de nombreux genres, du folk au métal, en
passant par le funk ou le blues, celle-ci constitue même un incontournable à quiconque
voulant apprendre la guitare. En plus de ça, elle a le mérite d’être simple et efficace. Prêt à
réinventer votre style de jeu ? Continuer à lire

Comment jouer en palm mute ?

Le « palm mute » est une technique qui, comme son nom l’indique, consiste à créer une sourdine avec la paume de sa main. On l’utilise pour changer la sonorité des notes que l’on joue, pour obtenir un son sourd, riche en harmoniques, avec des notes plus courtes mais aussi plus précises, et avec beaucoup d’attaque. 

Concrètement, c’est au niveau de la main qui tient le médiator et qui gratte les cordes que tout se passe. Il s’agit de poser délicatement la tranche de votre main à la base des cordes de la guitare, de telle manière à les étouffer légèrement. C’est donc une question de tact, car si votre main est trop avancée sur les cordes, vous n’obtiendrez pas de son ; et inversement, si votre votre main est trop en retrait sur le chevalet, la corde sonnera librement, avec sa résonnance habituelle. Pour vous donner un repère, considérez que votre main est bien placée lorsqu’elle se situe à peu près à 1 cm du chevalet. Mais, en définitive, c’est à vous qu’il revient de « doser » l’éloignement de votre paume du chevalet. 

Vous sentez le contact avec les cordes et le point de vibration idéal ? Il ne vous reste plus qu’à gratter les cordes avec le plectre, en maintenant bien la position de votre main. Et attention, le « palm mute » n’est pas une question de force. Ce n’est pas parce que vous mettrez beaucoup de pression sur les cordes que vous obtiendrez la sonorité désirée. Tout est dans la précision du positionnement de la main. Alors au contraire, au lieu de chercher à maintenir une pression élevée sur les cordes, essayez plutôt de vous détendre le poignet, pour que votre geste soit le plus précis possible. 

Les différents styles de palm mute

Très bien, mais où et comment l’utiliser ? Eh bien figurez-vous que le palm mute est en réalité très présent sans que nous nous en doutions forcément dans de nombreuses musiques et dans des styles très différents. On lui doit la majorité des riffs de blues, par exemple (comme vous pouvez le constater dans la vidéo ci-dessus). On le retrouve notamment en abondance dans la guitare électrique dès qu’il y a un peu de saturation (à tel point que le palm mute est même devenu la pierre angulaire d’un sous genre de métal, appelé le « djent », dont le nom est justement une onomatopée imitant le son du palm mute joué avec de la saturation).

Et puis, c’est aussi lui qui est derrière de nombreux riffs de musique funk et disco. Réécoutez par exemple « Don’t Stop ‘Til You Get Enough » de Michael Jackson. Et il ne faut pas oublier non plus la guitare acoustique. Idéal pour donner du dynamisme et apporter des nuances à une guitare rythmique, le palm mute est aussi très fréquent dans les musiques folks. Voyez plutôt « Old Man » de Neil Young. Puisqu’on vous disait que c’était un incontournable du jeu de guitare ?

conseils guitare apprendre la guitare cours de guitare
Il n'y a pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*