le blog

Retour à la liste des articles

Quand la pratique musicale nous aide à surmonter les épreuves de la vie

Pour soigner ses blessures il n’y a pas de secrets : il faut du temps. Deux jours pour une plaie superficielle, quelques semaines pour une blessure musculaire, et bien davantage pour les blessures émotionnelles (deuil, traumatismes). Découvrez les pouvoirs régénérants de la musique. Continuer à lire

De bonnes vibrations

Dans le cas d’un choc psychique, d’isolement, de conditions de vie difficiles la musique est le baume qui peut jour après jour consoler notre âme et nous aider à éviter la dépression. Quand une accumulation de pensées négatives viennent obscurcir notre horizon, les bonnes vibrations dégagées par la musique ont le pouvoir de nous apaiser, réguler nos émotions, et nous faire sentir plus légers. C’est une façon radicale de « changer de disque » sans pour autant ignorer nos difficultés. La recherche d’harmonie inhérente à toute pratique musicale nous met sur le chemin de la résilience avec le message inconscient qu’ « un nouvel équilibre peut être trouvé en avançant pas à pas dans la bonne direction ».
Ainsi une pratique quotidienne d’un instrument de musique vous recentre et vous remet en contact avec la Beauté du monde. Carole ne raterait pour rien au monde ses trente minutes de pratique de guitare quotidienne, le contact du bois chaud sous ses mains, les notes qui résonnent, les progrès qu’elle constate et qui lui apportent confiance en ses capacités, présage d’un lendemain meilleur.
D’autres vont jouer des morceaux d’une époque passée plus joyeuse, retrouvant la force et la combativité nécessaires à dépasser une situation douloureuse.

Une pratique singulière selon les instruments et les époques

Le piano demande au musicien de mettre en œuvre de nombreuses compétences : jouer des deux mains en même temps, lire deux clés, coordonner ses pieds, interpréter les nuances, écouter. Le cerveau fonctionne à plein régime mais surtout le musicien s’épanouit en exprimant toute la palette de ses émotions grâce à son toucher. Ces émotions dépassent ce que l’on peut parfois arriver à dire avec les mots.
De nombreux afro-américains, en combinant à la guitare des accords pour chanter leur « blues » accompagnés d’un harmonica, ont survécu en musique à la violence de la ségrégation raciale.
Quelques accords « skank » d’un reggae contestataire accompagnent les émotions des âmes opprimées.
Les notes relaxantes de la harpe nous reconnectent immédiatement à la mélodie bienfaisante de la vie et de la nature.

Un rendez-vous avec soi-même et ses émotions

Comme un conte, en exhumant des pensées ou ressentis inconscients, difficiles à verbaliser, la musique nous met face à nous-même et c’est ce rendez-vous qui permet la guérison. Le musicien faisant face à ses émotions, au lieu de les refouler, leur permet une saine digestion, assimilation. C’est la fameuse « Catharsis », libération des émotions. « Je n’arrive pas à me concentrer aujourd’hui sur ma pratique du violon, que m’arrive-t-il ? Je suis trop crispé en jouant, il faut que je me détende. Je n’arrive pas à jouer en rythme, comment me recentrer ? ». La qualité du son émise par le musicien reflétant la qualité de son jeu, son état mental et physique, il va récolter instantanément de grands indices sur son être, ici et maintenant. Et comme un cours de yoga ou une heure de natation quotidienne peuvent participer à votre bien-être, une séance de pratique musicale quotidienne vous incitera à retrouver votre justesse, votre rythme interne, votre sérénité. Une envie de jouer ou d’écouter de la musique triste peut aussi vous aider à atténuer ces émotions négatives en les reconnaissant pleinement.

Rêve et lien social, le groupe de musique un espace de réalisation

Jouer à plusieurs va permettre de recréer les conditions idéales pour une réalisation de l’individu au sein d’un groupe. En effet, quand la société peut parfois priver l’homme d’une place reconnue, d’humanité, la musique elle, n’exclut jamais.
Jouer au sein d’un groupe va permettre d’exprimer sa voix et sa sensibilité parmi d’autres, d’ expérimenter une créativité sans compétition, d’éprouver la complémentarité des différences et la richesse de la diversité, le partage des compétences, dans un objectif commun utile à tous et à soi-même.
Certains artistes ont excellé à partager leur imaginaire et émotions en composant de merveilleuses comédies musicales qui permettent avec puissance au public de vivre cette Catharsis.

pratique musicale bien-être conseils pédagogique
Il n'y a pas encore de commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*