enseignants

François Thery

Instrument enseigné : violon
Professeur à l’ICM depuis : 2018
Ville(s) : Paris et banlieue proche

Quel est votre parcours de musicien ?

Dernier d’une famille de 4 enfants et n’ayant pas le talent de mes aînés inscrits aux Beaux Arts, on m’a mis à l’âge de 5 ans au conservatoire où la secrétaire, face à mes envies de faire du tambour, décréta d’un ton autoritaire que je jouerai du violon. Bon choix… Après mes études au conservatoire, j’ai intégré l’Orchestre National de Lille puis l’Orchestre de Chambre de Dijon, un petit passage aux Pays Bas à l’Orchestre de La Haye enfin retour à Paris pour l’Orchestre Symphonique de Paris où je joue toujours aujourd’hui.

Mais au delà de l’orchestre, c’est l’enseignement qui me passionne. Professeur pendant 7 ans aux conservatoires de Béthune, de Douai et d’Aulnay sous Bois où j’ai été l’assistant de Jean Lenert, (auteur d’une méthode de violon unanimement reconnue et professeur au conservatoire National Supérieur de Paris), je suis aujourd’hui encore et toujours, soucieux et imprégné de la remise en question permanente que réclame l’enseignement.

J’ai depuis créé une classe à Paris et collabore avec plaisir à l’Institut de Culture Musicale.

Quelle est votre recette pédagogique ?

Transmettre… transmettre un savoir que j’ai acquis, un plaisir sans cesse renouvelé de partager une passion… Révéler des émotions… écouter et discerner chez un élève ce qui le fera vibrer… se dépasser et découvrir des goûts artistiques qu’on pourrait ne pas imaginer ressentir en soi.

L’art de jouer du violon c’est maîtriser des difficultés avec méthode, sourire et réaliser que le violon est, contrairement aux idées reçues, un instrument abordable.

Jouer d’un instrument de musique est un privilège, une ouverture d’esprit, l’opportunité de partager avec d’autres musiciens des moments faits d’émotions fortes et motivantes. Une manière de porter sur les autres et la vie un autre regard…

Et si vous étiez un morceau de musique, lequel seriez-vous ?

Le Clair de Lune de Debussy. Le mot qui qualifierait l’émotion qu’il me procure à chaque écoute n’a pas encore été inventé…

Instruments